Mandalay : 2 jours pour visiter la ville et ses alentours

Arrivés par avion depuis le Yunnan en Chine, Mandalay a été notre point d’entrée dans au Myanmar, et notre premier pas à la découverte de la culture Birmane. Mandalay, anciennement capitale royale, entre 1860 et 1885, sous la dynastie Konbaung, est aujourd’hui la capitale administrative de la région de Mandalay. L’Irrawaddy, fleuve et principal cours d’eau de la Birmanie, traverse la ville, la seconde plus grande du pays.

La visite de Mandalay consiste aussi à découvrir ses environs, notamment quatre anciennes capitales royales, pleines de charme et de vestiges culturels. Nous sommes partis à la découverte de trois d’entre elles, à savoir Sagaing, Ava (Innwa) et Amarapura.

Comment se rendre à Mandalay ?

Mandalay est facilement accessible par avion depuis les autres pays et par bus depuis Bagan. Pour connaitre notre itinéraire au Mynamar et comment s’organiser pour visiter le pays, retrouve ici toutes les informations.

Se déplacer à l’intérieur de la ville : Afin de visiter la ville, nous nous sommes déplacés à pied et en tuk tuk, principalement. Pour vous donner une idée des tarifs, négociés, nous avons payé 3000MMK (1,80 €) pour 6 km. La ville est grande et la chaleur intense, donc le tuk tuk peut être une bonne alternative.

Se déplacer dans les alentours de la ville : pour visiter des alentours de la ville, nous avons loué un scooter, à notre hôtel, pour le prix de 15 000MMK (9 €).

Information pratique : pour chaque visite de pagode et temple et parfois certains monastères, vous devez vous couvrir les genoux et les épaules en tant que femme. Pour les hommes et les femmes, vous devez également enlever vos chaussures et chaussettes pour vous rendre dans l’ensemble des monuments.

Jour 1 – Visite de Mandalay et de ses pagodes

Mandalay Hill ou La colline de Mandalay

La colline est située à 224 mètres sur les hauteurs de la ville et a notamment donné son nom à la ville de Mandalay. Au sommet se trouve la pagode Sutaungpyei où l’on peut avoir une vue panoramique sur la ville.

Son entrée est payante pour les étrangers (1 000MMK) et faites bien attention de porter des vêtements qui couvrent les genoux et les épaules pour les femmes, à défaut de devoir vous couvrir par ceux proposés par une dame à l’accueil. L’ascension peut se faire à pied, en prenant les escaliers, et dure environ 30 minutes, ou à scooter. La montée est plutôt agréable (surtout pieds nus), attention toutefois à la chaleur. Quant à la pagode et sa vue sur la ville, elles sont jolies.

Pagode Kuthodaw

Au pied de Mandalay Hill, se trouve la très belle pagode Kuthodaw, un ensemble de stupas bouddhistes. Elle vaut le détour avec sa particularité, ses 729 stèles de marbre, chacune abritée par une construction. Il est agréable de flâner et de se perdre dans les allées du lieu.

A noter : Vous pouvez également visiter le Palais Royal, la pagode Mahamuni et le monastère Shwe In Bin qui sont réputés dans la région. D’ailleurs, il existe un ticket unique pour 10 000MMK qui permet de visiter les lieux touristiques de Mandalay et de ses environs.

Jour 2 – À la découverte des alentours de Mandalay 

Amarapura

La ville, créée en 1783, a été capitale royale du troisième empire birman à plusieurs reprises entre 1823 et 1860.

Le monastère Mahagandhayon

Ce monastère est considéré comme l’un des plus grands du pays. Il y a plus de 1 000 moines qui y vivent. Le monastère est connu pour être un lieu d’apprentissage aux règles strictes.

Il est aussi beaucoup visité à un moment spécial de la journée : le déjeuner. En effet, vers 10h, les moines, les plus jeunes et les plus âgés, sortent et se rejoignent tous, les uns derrière les autres, pour se servir le repas. C’est un moment impressionnant qui semble être même préparé et organisé. De nombreux touristes viennent visiter le temple pour ce moment de vie mais sachez qu’il est possible de découvrir le temple toute la journée, si vous souhaitez être plus tranquille.

Le pont U Bein

Il s’agit de l’attraction principale du coin. Il est notamment connu pour admirer le coucher de soleil. Pour la petite histoire, le pont U Bein est le plus long pont de teck au monde avec 1 060 piliers. Long de 1,2 kilomètres, il traverse le lac Taungthaman.

Après avoir vu toutes les magnifiques photos, nous aussi on voulait découvrir le coucher de soleil depuis le pont. C’était sans imaginer la foule qui y aurait. On commence par marcher le long du pont (ça au moins c’est fait 🤗) pour voir si la vue n’est pas tout aussi bien depuis l’autre côté. Finalement, nous revenons sur nos pas. Jusque-là, il n’y a pas trop de monde encore. On se pose et on boit un petit quelque chose pour nous rafraichir, en attendant le coucher de soleil. Et là, surprise !

L’étonnement !

Le parking est désormais plein et rempli de bus touristiques. Le pont est prêt à craquer tant il y a de monde dessus (on avait même peur que certains tombent, je suis sûr que cela doit arriver de temps à autre). Même les alentours sont bondés.

Les gens sont prêts à tout pour avoir leur photo ! Certains marchaient tranquillement au milieu du champ, en écrasant les plantations, comme si de rien n’était. On s’installe derrière la barrière en bois et on attend patiemment le début du spectacle. Nous sommes là, sans savoir si finalement le plus gros du spectacle n’est pas plutôt le comportement des touristes, je m’en foutiste au possible. Un garde finit par arriver en hurlant, dans sa langue, aux touristes de sortir d’ici et de ne plus y mettre les pieds. C’était sans compter sur le semblant de ne pas comprendre et de ne pas se sentir visé, des touristes.

Malgré ce moment culturel assez choquant voire même dégoutant sur les bords, nous tentons d’apprécier la vue qui s’offre à nous, il faut le dire, c’est magnifique. Les couleurs sont sublimes, allant du jaune à l’orange pour terminer sur des tons rosé et violet. Un coucher de soleil normal me direz-vous. J’acquiesce mais je dois avouer que le pont ajoute un charme indéniable à celui-ci, faisant la différence. Nous sommes heureux d’être venus. 

Ava (Innwa)

La ville a également été une capitale royale birmane à plusieurs reprises entre le 14ème et le 18ème siècle.

J’ai pu découvrir, à mon grand regret, qu’une bonne partie des voyageurs visitent Innwa en calèche. Ils arrivent par bateau où les calèches les attendent patiemment.

Cette ville a été ma favorite, bien que Amarapura est aussi très jolie. Il y a un grand nombre de monuments à visiter tels que des pagodes, des temples et des monastères. Nous avons roulé, en scooter, au cœur de la ville sans savoir où aller exactement et nous laissant guider par la route. C’est ainsi que nous avons visité bon nombre des trésors de cette ville, en s’arrêtant quand l’envie se faisait, seulement en apercevant les monuments depuis la route. Nous avons écouté notre cœur et nous n’avons pas été déçus.

À Innwa, nous avons pu découvrir les pagodes et temples suivants :

  • Pagode Yadana Hsemee : originale avec son bouddha assis entouré de piliers à moitié détruit
  • Temple Lay Htat Gyi : grandiose, de part sa taille et son look à moitié en ruine
  • Pagode Daw Gyan : un jolie complexe
  • Le Monastère Bagaya (prix de l’entrée : 10 000MMK soit 6 € par personne)
  • La pagode Shwezigon blanche avec pleins de petits complexes perdus 

Vous aurez sûrement un pont à payer 100MMK (0,6 €) pour traverser Ava afin de rejoindre Sagaing.

Sagaing

La ville a été la capitale du royaume de Sagaing avant d’être aujourd’hui, la seconde capitale royale du Myanmar. Elle est connue pour regrouper un grand nombre de monastères et de pagodes, faisant d’elle, un lieu de pèlerinage important.

Nous avons terminé notre journée à Sagaing, avant le coucher de soleil sur le pont U-Bein. Nous avons roulé au travers des routes afin de découvrir au mieux les différentes pagodes, pour au final, ne s’arrêter nul part en particulier. Les pagodes ont l’air belles mais aucune ne retient notre attention plus que ça. On aura passé un agréable moment à se balader sur les routes de la colline, à regarder, de loin, les différents monuments de la ville.

Où dormir à Mandalay ?

Nous avons logé pendant nos 3 nuits au Royal Yadanarbon Hotel. Nous avons payé 14 € la nuit pour une chambre double, petite mais très confortable, avec petit déjeuner inclus. Toutefois, nous n’avions pas beaucoup de luminosité, avec impossibilité d’ouvrir les fenêtres dans notre chambre. Le service était top et agréable, ils étaient aux petits soins. Le petit déjeuner était correct, avec le strict minimum. Possibilité de louer des scooter pour 15 000MMK (9 €) la journée et des vélos.

Mon avis sur Mandalay

Pour un premier pas au Myanmar, j’ai beaucoup aimé Mandalay ou plutôt ses alentours. J’ai préféré visiter les environs de Mandalay que la ville en elle-même. Elle est à mon goût, très bruyante, très polluée, sale et où la circulation est dense. Les alentours sont quant à eux très touristiques mais vraiment jolies. J’ai particulièrement aimé me promener dans la ville d’Innwa (Ava). J’ai trouvé que la ville constitue une bonne première approche de la culture et des trésors qu’offre le pays : des pagodes et des monastères.

Cliquez pour évaluer cet article !
0/5 - (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *